Archives Mensuelles: mars 2013

Evernight T2 – Claudia Gray

Quatrième de couverture:

Quand on est immortel, l’amour aussi est éternel.

Sans nouvelles de Lucas depuis six mois, Bianca ne désespère pas. Un jour ils seront de nouveau ensemble, même si elle doit pour cela affronter ses pires ennemis: les tueurs de vampires de la Croix Noire.

Mais une menace surgit à Evernight Academy: des forces obscures, puissantes et anciennes, cachent un terrible secret susceptible de bouleverser la vie de Bianca.

A moins que le danger ne réside ailleurs. Au sein même de la communauté des vampires… Plus que jamais, il faudra à Bianca du sang froid et de la détermination pour démêler le vrai du faux, les amis des ennemis.

Mon avis:

Après avoir lu le premier tome, même si ce n’était pas le meilleur livre que j’ai lu, j’avais envie de lire la suite. Et ça en valait la peine. Ce second tome est encore plus prenant que le premier. L’action y est plus présente. De plus, le monde des spectres côtoie le monde des vampires dans ce tome.

On retrouve bien sur les personnages principaux du premier tome: Bianca et Lucas, les vampires de l’Académie (Courtney, Ranulf et Balthazar), les parents de Bianca et Mme Bethany, Raquel et Vic.

Non seulement ces personnages sont plus développés que dans le premier mais de nouveaux personnages viennent s’ajouter.
De plus, le présence de spectre donne une nouvelle dimension à l’univers. On apprend pourquoi les spectres et les vampires ne s’aiment pas vraiment mais aussi quel est le lien entre leurs deux mondes. Je craignais au départ que les spectres ne soient pas vraiment présents, ou alors que leur présence serait mal exploitée, mais ce n’est pas le cas. Elle amène une certaine dynamique à l’histoire, elle permet aussi de découvrir de nouvelles facettes de certains personnages peu développés dans le premier tome.

Ce tome m’a aussi fait changer d’avis sur certains personnages. Certains personnages que je voyaient comme positifs dans le premier tome m’insupportent totalement dans celui ci. Je pense que c’est surtout parce que ce tome comble certaines lacunes du premier tome. On en apprend plus sur à peu près tous les personnages rencontrés dans le livre précédent. C’est assez agréable d’en savoir plus sur eux. Il y a d’ailleurs certains passages assez touchants où certains protagonistes racontent certains moments de leur vie.

Certains autres passages ne sont pas sans rappeler d’autres séries de Bit Lit comme le passage où Bianca se réchauffe une poche de sang au micro onde. Mais l’univers est assez particulier pour ne pas copier d’autre séries. Maintenant, je me pose la question de savoir ce que prévois la suite de la saga. Peut être des cross over avec d’autres univers fantastiques? En tout cas j’espère retrouver certains personnages comme Raquel, Vic et Balthazar.

Ce deuxième tome est une vraie belle surprise, cependant je me demande bien comment la série va continuer et si l’intérêt sera toujours le même. En tout cas, cela m’a donné envie de continuer de lire cette série.

Ma note: 4.5/5

Publicités

Effluves de la mort – Violaine Masselin

Avant de donner mon avis sur ce livre, je tiens à préciser certaines choses.
Tout d’abord ce livre n’est plus publié, il est peut être disponible d’occasion (j’avoue ne pas savoir) mais Publibook ne l’édite plus. Ensuite, j’ai connu personnellement la personne qui l’a écrit. Mon avis ne sera pas forcément impartial et c’est pour cela que même si vous trouverez mon avis global, je ne noterais pas ce livre.

Quatrième de couverture:
A 17 ans, on a la vie devant soi : on rit, on pleure, on est heureux… Debbie, non ! Sa vie se fait fade, amère, sans palpitation, ni saveur. Debbie gerbe sa vie. La fureur de vivre n’est plus là, les portes de l’hôpital s’ouvrent à elle et l’espoir s’envole en même temps. Véritable cadavre ambulant, elle lutte chaque jour contre la vie et ses angoisses perpétuelles, au nom d’une seule et unique cause : la mort. Debbie semble condamnée, mais pourtant, à 17 ans, n’est-on pas en droit d’être heureux ? Cet être en mal de vivre va-t-il s’échouer au fond des abîmes éternels ?

« Je suis juste une adolescente de 17 ans qui ne se sent pas de ce monde et qui, pour calmer sa crise existentielle, se jette dans l’écriture… Faire resurgir mes maux… Une longue macération: pas une complainte, pas une plaidoirie, non juste ce que j’ai ressenti et que je ressens encore au plus profond de moi… Ecrire pour me libérer. Ecrire pour exister. »

Ce livre a été écrit en 2005. Il n’a pas été écrit par un auteur professionnel. Pendant la lecture, on se rend compte qu’il n’a surement pas été relu (fautes diverses: coquilles…). On retrouve des erreurs certes, mais c’est un peu le genre d’erreurs bêtes qu’on est parfois capable d’écrire dans le feu de l’action. Lorsque l’on écrit tout ce qui nous passe par la tête et que des erreurs qu’on trouverait énormes en temps normal nous échappe. Cela ne m’avait pas tellement marqué à l’époque… Parce que je m’étais concentré sur l’histoire, je savais de quoi elle parlait, mais je ne la connaissait pas en détails. Cela m’a beaucoup plus attiré cette fois, et effectivement, de nombreuses erreurs sont présentes dans ce livre.

Pour ce qui est de l’histoire, elle ne plairait clairement pas à tous le monde. Des thèmes graves y sont abordés (anorexie, dépression, tentative de suicide…) mais avec les mots d’une adolescente de 17 ans passionnée par la littérature (certains mots ne seraient pas « naturels » pour un ado classique, mais croyez moi, chez cette personne, ils l’étaient.). Ne vous attendez pas à un livre joyeux, c’est tout l’inverse.
En prenant du recul sur ce livre, plusieurs années après, sans pour autant juger l’auteur, je me rends compte que pour quelqu’un qui ne connaîtrait rien d’autre que ce qu’il lirait dans ce livre, l’histoire peut paraître absurde, que l’exagération règne en maître. Mais c’est aussi parce que j’ai maintenant 25 ans, et plus 17. J’ai évolué, j’ai grandi, j’ai appris à faire la part des choses. Ce n’était pas forcément le cas en 2005.

On ne peut cependant pas juger le fond de l’histoire. En lisant ce livre, on se rend compte qu’on ne réagit pas tous de la même façon aux évènements. Chaque être humain est différent, toutes les manières d’agir seront donc différentes, et qui serions nous pour juger de quelle attitude est la meilleure? Celle qui pour nous peut être l’attitude normale à avoir peut paraître totalement insensée et démesurée à quelqu’un d’autre.

Je pense que l’auteur a elle aussi grandi, que depuis une page s’est tournée, que ce livre fait partie du passé. Hier en refermant ce livre, j’ai aussi refermé une partie du passé. Même si je ne pense pas me séparer un jour de ce livre, je ne pense pas non plus que je le relirais un jour. Il faut parfois accepter de tourner la page, de laisser le passé derrière soi. Chacun doit avancer et tourner ses propres pages dans la vie.

Dr Jekyll and Mr Hyde – R. L. Stevenson

Voici le livre que j’ai du lire pour le mois de mars pour mon challenge binôme avec Norah.

Ce livre est un classique, comme Frankenstein et autres livres du même style. Je l’ai lu en version originale. Je préfère, il n’y a pas d’altération du texte, de mauvaise traduction ou d’interprétation du récit.

Tout le monde connait la base de l’histoire. C’est une histoire de dualité, un médecin aimé de ces amis qui se transforme en bête hideuse.

J’ai beaucoup apprécié ce livre. Connaissant l’histoire, je craignais que le récit y arrive trop vite et perde de son intérêt. Mais ce n’était pas le cas. Les personnages sont assez bien détaillés. Même si le contenu de l’histoire est limité, celle ci n’est jamais ennuyeuse. Certes, on est parfois frustré de ne pas arriver à la clef du mystère tout de suite, mais c’est aussi ça qui fait le charme de cette nouvelle. On suit les personnages, on les « regarde » chercher l’explication de ce mystère et on aimerait parfois leur crier la solution, mais c’est aussi ça qui permet à cette histoire de vivre. Les personnages se développent au fur et à mesure de l’histoire. Ceux qu’on pensaient simples et sans profondeurs nous apparaissent soudain sous une autre lumière.

Ce que j’ai aussi apprécié est que dans ce roman, même les domestiques ont leur places. Ils ne sont pas ignorés. Ils font partis du foyer et participent donc eux aussi à l’histoire.

Même si l’univers du roman est très sombre, il y a une certaine magie dans ce quartier, avec ces habitants si particulier … Peut être le charme de l’ancien temps, ou la manifestation de mon intérêt pour le royaume britannique… En peu de temps (cette histoire n’est après tout qu’une nouvelle) l’histoire sait se faire attendre, garder de son mystère se développer petit à petit. Vers la fin, la lecture des lettres de Lanyon et Jekyll permettent de révéler un côté plus profond limite psychologique de l’histoire. On y découvre la dualité, la bagarre de Jekyll avec sa deuxième personalité. La bataille pour garder le côté le plus positif de son être. On le voit conscient de la disparition de son humanité. Et même si on peut le rendre responsable de cette situation, on ne peut pas s’empêcher de penser qu’il n’avait peut être pas toutes les clés de son destin en main.

Le seul point noir qu’il pourrait y avoir est bien sur le langage. Dans cette collection de classiques en VO, le texte est pur. Certaines annotations nous permettent de comprendre certaines expressions liés à des points culturels mais le vocabulaire de base doit être apprivoisé.
Cela peut pourtant être un vrai plaisir pour ceux qui comme moi, apprécient de lire de la littérature anglaise.

 

Ma note: 4/5

Achats du mois: Mars 2013

Alors, je préfère prévenir, il n’y aura pas forcément des achats tous les mois. Je n’ai pas un budget extensible donc j’achètes quand je veux me faire un petit plaisir livresque donc j’évite de le faire trop souvent.

Voici mes achats du jour:

2 livres et un marque page magnétique.

– Dévoile-moi de Sylvia Day

– Les lames du Cardinal T1 de Pierre Pevel

Voici les couvertures et le marque page:

102_7872 102_7871102_7873

Passage en bibliothèque: Vendredi 22 mars

Avant de vous montrer ce que j’ai emprunté aujourd’hui, je dois préciser que je n’ai finalement pas lu Les vampires de Manhattan, j’ai commencé à le lire, mais n’ayant pas réussi à rentrer dans l’histoire, j’ai décidé de le rendre et je réessaierais peut être de le lire à un autre moment.

Voici ce que j’ai emprunté aujourd’hui:
Evernight T2 de Claudia Gray: ayant bien aimé le premier, j’ai décidé de voir ce qu’allait donner le 2
Black Eden T1 de Ana Alonso et Javier Pelegrin. Emprunté « au hasard », l’histoire à l’air intéressante, sous réserve qu’elle soit bien exploitée.
Traqueur T1 de William Hussey. J’avoue avoir été attirée par la couverture, et comme la 4ème de couverture m’avais l’air pas mal, j’ai décidé de tester !

Je vous posterais dès que possible les avis sur ces différents livres.

    

Evernight T1 – Claudia Gray

Quatrième de couverture:
Et si Roméo et Juliette avaient été des vampires…
Depuis son arrivée à Evernight Academy, Bianca n’a qu’une envie: fuir. Dans cette école prestigieuse aux allures de manoir gothique, où les élèves sont tous parfaits et prétentieux, Bianca n’est pas à sa place. Pire, elle se sent en danger.
Un jour, elle rencontre Lucas. Lui non plus ne correspond pas aux critères d’Evernight. Il est différent, indépendant, et malgré ses airs provocants sa présence la rassure. Rapidement un lien indéfectible se tisse entre eux. Mais la menace persiste. Ici tout n’est qu’apparence et, un à un, des secrets se dévoilent. Lucas serait-il un vampire?

Mon avis:

Au départ, en lisant le résumé et en voyant l’illustration de la couverture, j’avais un peu peur de lire ce livre. Allait il être assez intéressant?
Eh bien finalement, sans être un de mes livres préférés, ce livre m’a réservé de bonnes surprises.

Au début, ce livre n’est pas sans rappeler l’univers de plusieurs séries:
– Le côté academy dans un vieux manoir fait penser à Harry Potter, encore plus quand on commence à voir les amitiés se nouer.
– Bien sur, le côté vampire dans un monde adolescent fait penser à Twilight. Cependant ce livre est loin de ressembler à cette saga. Encore une fois, aucun vampire qui brille au soleil. Même si ce livre est plus destiné au côté le plus jeune du public adolescent, l’histoire paraît parfois plus « mature » que celle de Twilight. La romance est moins présente, il y en a oui, mais pas à outrance. Ne vous attendez pas à de grandes déclarations, un mariage, ou même à une nuit enflammée, vous seriez déçu.
– La couverture nous amène à faire un parallèle avec Roméo et Juliette, et effectivement, sans vous dévoiler l’histoire, je peux vous dire qu’une fois le livre terminé, vous comprendrez que ce parallèle est justifié.

Pour ce qui est de l’histoire en elle même, même si elle est clairement destinée à un public jeune, elle ne manque pas de scènes d’action. Les personnages ne sont peut être pas aussi développés que dans des livres destinés à un public plus adulte, mais ils sont tout de même assez attachants ou détestables selon les cas.
Attendez vous à être déroutés, cette lecture vous réserve des surprises, par moment vous serez amenés à remettre en cause votre lecture, reprendre vos certitudes et vous laisser porter par une nouvelle vision de l’histoire.
Le manque de maturité est vraiment ce qui « gâche » un peu l’histoire. J’ai bien aimé ce livre, pourtant ce manque de maturité amène des personnages peu « profonds », leur personnalité aurait mérité d’être plus développée. Même principe pour l’intrigue. Ce livre n’étant qu’un premier tome, peut être que cette petite déception sera effacée quand je lirais la suite de l’histoire.

Au final, je vous conseille ce livre. Je ne pense pas que se sera le meilleur livre que vous puissiez lire, mais pour ses nombreux rebondissements et sa vision originale du monde vampirique, c’est un livre intéressant. Je pense que vous pourriez avoir une bonne surprise au final !

Ma note: 4/5

Cathy’s Key – Sean Stewart & Jordan Weisman (Suite de Cathy’s Book)

Avant de lire ce post:
Ce post concerne un livre qui est la suite d’un autre. Pour ceux qui n’ont pas lu Cathy’s book il y a de gros spoilers concernant ce livre dans la quatrième de couverture de Cathy’s Key.
De plus, je vais probablement moi même utiliser des spoiler concernant certains passages, personnages, évènements de l’histoire de Cathy’s Key. Pour ceux que ça ne gênerais pas vous trouverez ci dessous mon avis sur ce livre. Bonne lecture !

Lire le post et ses spoilers

Passage en bibliothèque: Vendredi 1 mars

Ayant fini de lire ce que j’avais emprunté, je suis partie cet après midi pour aller à la médiathèque près de chez moi (celle de Bourgoin Jallieu).

J’ai choisi d’emprunter comme toujours un maximum de livres (soit 4, le nombre limite par carte).
Je suis donc revenue avec 3 romans et un livre sur les loisirs créatifs:

– Evernight de Claudia Gray
– Les vampires de Manhattan T1 de Melissa de la Cruz
– Cathy’s key (suite de Cathy’s book) de Sean Stewart et Jordan Weisman

côté loisirs créatifs: un livre sur le crochet en 180 points.

Je vous donnerais mon avis sur les romans dès que j’aurais fini de les lire.