Archives Mensuelles: février 2013

Les vampires de Chicago – Chloe Neill: Tome 1 Certaines mettent les dents

Quatrième de couverture de l’édition lue:

Ils m’ont tuée. Ils m’ont soignée. Ils m’ont changée.

LES VAMPIRES DE CHICAGO ont décidé de révéler leur existence et ont fait de moi l’une des leurs. Certes, ma vie d’étudiante n’était pas très excitante, mais elle me convenait. Maintenant je dois apprendre à maîtriser mes pouvoirs naissants sans pour autant jurer fidélité à Ethan Sullivan, le Maître de mon clan. D’accord, il m’a sauvé la vie, mais c’est quand même à cause de lui si je suis allergique au soleil ! S’il croit que je vais fondre sous prétexte qu’il a des siècles d’expérience en matière de séduction… J’ai plus urgent: un tueur a une dent contre moi.

Ca va saigner !

Mon avis:

C’est le premier livre de Bit-Lit que je lis depuis Twilight…
A l’époque de ma lecture, j’avais aimé Twilight et tout le foin autour du livre et des films, les vagues de « haine » lancées contre cette série me faisait limite cacher le fait que j’avais aimé la série et je craignais que la même chose se reproduise avec de nouvelles lectures de ce genre.
Mais quand Norah m’a conseillé de lire cette série, j’ai décidé de sauter le pas. Et maintenant je ne le regrette pas.
Elle ne fera peut être pas l’unanimité, elle provoquera peut être une nouvelle vague de haine anti bit lit de certains mais pour être honnête, ça n’a pas d’importance. Ne pas lire cette série à cause de ce qui s’est passé pour Twilight aurait été une erreur.

Tout d’abord parce qu’il faut avoir le courage de ses opinions, même si d’autres ne sont pas d’accord. Mais surtout parce que Les Vampires de Chicago n’est pas du tout comparable à Twilight. Bien sur il est toujours question de vampires, mais après tout peux t on comparer les livres d’Anne Rice à la saga de Stephenie Meyer? Non, tout comme il est impossible de comparer cette saga à celle de Chloe Neill. Dans ce premier tome, Chloe Neill nous donne une autre version du monde vampirique. Fini les vampires qui brillent dans la lumière du soleil (et pour être honnête, ce n’est pas plus mal). Le monde dans cette série est beaucoup plus adulte, plus noir.

Au début du livre, on fait connaissance avec Mérit, jeune étudiante en littérature médiévale fraîchement transformée en vampire par Ethan Sullivan suite à une agression.
On entre tout de suite dans l’action, pas le temps de faire du tourisme, non ! C’est d’ailleurs un point qui m’a plu dans ce livre. Les personnages sont détaillés, le contexte exposé, le décor peint avec une certaine précision mais le tout au coeur de l’action. Chaque information vient en temps et en heure. Il n’y a pas de moment de pause dans ce premier tome.

Je pense que cette lecture arrive au bon moment pour moi, comme l’était peut être Twilight par le passé. Je ne me verrais peut être pas lire Twilight maintenant, le monde de cette saga me paraîtrait peut être trop léger, peu développé.
Le côté romance est moins présent que dans la saga de Stephenie Meyer. De plus même cette romance prend un côté plus adulte. Il y a moins de retenue, les sentiments sont plus francs, même s’ils ne sont pas forcément exprimés. Cela permet de ne pas retomber dans les travers d’une saga trop édulcorée.

Ce premier tome pose le décor, et après plus de 400 pages d’action, il est dur de ce décider à fermer le livre et accepter que l’histoire ne se continuera que quand l’on aura réussis à mettre la main sur le tome suivant. Pour ceux qui essaieraient de le trouver en bibliothèques, je vous conseille de le réserver ou de vous armer de patience, cette saga a un succès tout à fait mérité et en est malheureusement victime. Preuve en est que j’ai du le réserver moi même dans la bibliothèque près de chez moi après ne pas l’avoir trouvé dans les rayons pendant plus d’un mois.

Ma note: 5/5

Publicités

Bienvenue dans ma bibliothèque

Comment présenter ce blog?

Le principe de ce blog est de partager mes lectures passées, en cours et futures et vous donner mon avis.
Je dirais ce que je pense du livre, que se soit bon ou mauvais, sans tomber dans l’extrème et en restant toujours polie.

Pour ce qui est du nom du blog, pourquoi Hina Hon?
Tout d’abord parce que Hinahon est un pseudo que j’utilise depuis un moment sur le net, il fait comme partie de moi, c’est un peu mon alter ego dans ce monde virtuel.
De plus, le mot « hon » en japonais signifie « livre » et donc étant passionée par la langue et la culture japonaise, l’idée du jeu de mot qui s’offrait à moi m’a plu.

J’espère que ce blog vous plaira, même s’il n’a pas la prétention de rivaliser avec la quantité d’autres blogs littéraires se trouvant déjà sur la toile.

Bonne lecture !

Hinahon