Cathy’s Key – Sean Stewart & Jordan Weisman (Suite de Cathy’s Book)

Avant de lire ce post:
Ce post concerne un livre qui est la suite d’un autre. Pour ceux qui n’ont pas lu Cathy’s book il y a de gros spoilers concernant ce livre dans la quatrième de couverture de Cathy’s Key.
De plus, je vais probablement moi même utiliser des spoiler concernant certains passages, personnages, évènements de l’histoire de Cathy’s Key. Pour ceux que ça ne gênerais pas vous trouverez ci dessous mon avis sur ce livre. Bonne lecture !

Quatrième de couverture de l’édition lue:
Il y a six mois, j’ai découvert que mon copain est immortel.
Il y a trois jours, une inconnue m’a volé ma vie.
Il me reste une chance de la récupérer…

Mon avis:

Tout d’abord, le style est le même que dans Cathy’s book: c’est en quelque sorte un mélange de roman et de journal intime. Le style peut être déroutant, mais on s’y fait assez vite.

Avant de donner mon avis sur l’histoire en elle même, mon avis sur le style et le type de livre.
Ce style ne m’a pas dérangé… Au début c’est un peu déroutant, mais j’ai bien aimé les différents croquis et « gribouillis » qui illustrent et appuient le récit. Pour ce qui est du principe des indices (non présent dans l’exemplaire que j’ai emprunté à la bibliothèque mais facile à trouver sur les sites internet des différents « tomes »), l’idée est bonne mais sous exploitée:
Quand j’ai lu Cathy’s book, j’ai voulu jouer le jeu, je suis donc aller voir les pièces sur le site internet. Cependant, elles ne sont pas indispensable dans l’histoire. On les mentionne, donc on début on veut les voir, mais aucun problème pour la compréhension de l’histoire si l’on ne les regarde pas. C’est bien dommage. Pourquoi n’en faire que des illustrations diverses alors qu’on pourrait s’appuyer sur ce support pour en faire un livre plus interactif? Ayant vu que l’absence de lecture des pièces ne me faisait rien rater de l’histoire principale (les pièces peuvent vous permettre de lire des passages annexe – vie des personnages et autres..) je n’ai même pas pris la peine de regarder celle de ce « tome 2 » et n’en ressens aucun manque. C’est mon principal regret pour cette série…

Pour ce qui est de l’histoire (attention, ça va spoiler – pas mal sur Cathy’s book mais aussi un peu sur Cathy’s Key) on retrouve Cathy Vickers, sa meilleure amie Emma Cheung et la légende des 8 immortels. On retrouve aussi les principaux immortels découverts dans le premier livre (Victor, le petit ami de Cathy; Tsao, le père de Victor).

J’ai bien aimé ce deuxième livre, je l’ai en quelque sorte préféré au premier. En effet ce deuxième livre ne manque pas d’humour ! On y trouve des personnages et situations plus incongrus et improbables les uns que les autres. Petits florilège:
– le Dr Parkinson, shooté qui « se répandait sur le sol comme un vieux milk-shake » (entre autres frasques)
– la femme d’affaires, surnommé « Dégueulis-de-chat » en hommage à son « étole en laine vert vif qui avait l’air d’avoir macéré dans du dégueulis de chat
– ou encore les divers exploits de Cathy dans ses petits boulots.

Le reste de l’histoire (quand même un peu plus sérieux – il en faut aussi) est bien ficelée. On se surprend parfois à détester certains personnages, à la limite de vouloir sauter dans le livre et en venir aux mains. Même si ce livre s’adresse surement en priorité à une audience d’adolescents, c’est une lecture divertissante. J’ai déjà lu d’autres romans (aussi bien adressés à un public adulte qu’à un public plus jeune) moins intéressants et moins bien écrit que celui là. C’est sur, ce n’est pas un grand moment de littérature, mais ce n’est pas non plus le but de ce roman.

L’action est bien présente dans ce deuxième livre, sans doute encore plus que dans le premier. Il m’est arrivé à certains passages de me coucher assez tard car je n’arrivais pas à lâcher le livre. En arrivant à la fin de ce deuxième livre, je me demande cependant quelle peut être l’histoire du troisième de la série (Cathy’s ring) mais je suis assez intriguée pour avoir envie de lire ce dernier roman.

Avec ses 200 et quelques pages et son style assez rafraîchissant, c’est une lecture facile que je vous conseillerais, au moins pour découvrir le style particulier. Ce n’est pas un livre qui vous fera perdre des jours, donc je pense que le risque mérite d’être pris.

Ma note: 4/5

Publicités

Publié le 10 mars 2013, dans Jeunesse, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :